Comment coller sa pagaie carbone ?

Comment coller sa pagaie


Le club vous prêtait une pagaie et vous venez de recevoir votre nouvelle pagaie carbone fraîchement commandée ? Vous avez commandé une pagaie pour votre fille à mettre sous le sapin, mais vous ne connaissez pas grand-chose au kayak et au bricolage qui lui est lié ? Pas de panique, nous vous aidons à déchiffrer l’essentiel !

Déterminer la bonne longueur de pagaie   Couper le manche en fonction de l'étape n°1   Poncer les parties sur laquelle vous allez mettre de la colle.   Coller les pales à l'Araldite   Laisser sécher la colle à température ambiante.   Faites-vous plaisir sur l'eau !


La longueur de pagaie :

La première étape est le choix de la longueur. Il faut savoir qu'une pagaie d’eau-vive commence à 160 cm pour les tout-petits, et dépasse rarement les 205 cm pour les grands gabarits costauds. La taille de la pagaie dépend beaucoup du type de kayak utilisé. Le volume est à prendre en considération : une pagaie courte sera intéressante pour le débutant et pour la pratique du kayak freestyle (il est difficile de faire des figures avec une pagaie encombrante). Une pagaie plus courte donnera également plus de puissance dans les rivières difficiles ou les manœuvres devront être très précises. 


Taille du kayakiste (en cm) Longueur de la pagaie (en cm)
152 > 160 185 > 194
162 > 170 188 > 197
172 > 180 191 > 201
182 > 190 194 > 204
192 > 200 197 > 207


* A contrario, pour les pagaies de randonnée/mer, les longueurs sont bien plus grandes. Comptez 210 cm pour une femme de taille standard, et 220 cm pour les hommes. Cela étant, vous pouvez affiner selon la largeur du kayak, la surface de la pale, etc. Attention également, il faut tenir compte de la largeur du kayak, ce critère rentrera en compte dans le choix de la longueur d'une pagaie (on peut avoir une pagaie plus courte dans un kayak de mer effilé, à contrario, on aura une pagaie plus longue dans un kayak sit-on-top très large).

* Un bon sujet à lire si vous voulez vous renseigner davantage : http://www.eauxvives.org/forum/viewtopic.php?f=6&t=23865&start=0  Et également : https://select-kayaks.com/fr/comment-choisir-sa-pagaie/

 

L'angle des pales :

Concernant l'angle de la pagaie, souvent les pagaies d'eau-vive sont montées en 45° droit. Certaines sont montées en 55° droit par les utilisateurs ayant cette préférence. Bien sûr, si vous aviez déjà une pagaie prêtée par le club et que vous préférez garder le même angle, en mettant les pagaies l'une sur l'autre ou l'une à côté de l'autre, vous pouvez "copier" cet angle. Idem si vous avez une ancienne pagaie fétiche, vous pouvez copier son angle. On dit souvent que l'angle est personnel, c'est selon le ressenti de chacun, il y a des approximations, mais aucune règle universelle à respecter absolument.

Quelle incidence a l'angle que vous mettez sur une pagaie ? C'est simple : limiter le mouvement du poignet (droit principalement) responsable du pivotement. Dans tous les cas, quel que soit l’angle choisi, il faut savoir qu’il faudra quelques séances pour s’y habituer. 

* Pour les « écoles de pagaies », les pagaies prêtées aux débutants par les clubs ont souvent des angles à 65° voir à 90° droit.

* Pour les pagaies de randonnée / mer, l’angle habituel est de 60° droit. Car cela permet à la pale supérieure de ne pas subir la poussée du vent dans des endroits souvent très exposés au vent (grands lacs, mers).

 

Le test, et son importance :

Une chose est certaine, il faut être sûr de la longueur et de l'angle avant d'emmancher et de coller sa pagaie. Le plus simple est d'emmancher les 2 pales, de mettre du scotch type scotch d'électricien bien serré (provisoirement) afin de pouvoir faire un test sur l'eau. Il n’y a rien de mieux que de sentir l’appui que nos pales ont sur l’eau pour se rendre compte du meilleur angle à choisir.

 

Le ponçage :

Une fois que vous êtes sûrs de la longueur et de l'angle (grâce au test préalable), ponçage obligatoire sur l'emmanchement de la pale et l'intérieur du manche avec du papier de verre, il y a toujours des restes de produits démoulant. Et ça permettra à la colle d'accrocher bien mieux, car la surface sera rugueuse.

 

Le collage :

L'Araldite sera plus simple et vraiment durable dans le temps, d’autant plus que ça laissera la possibilité d’un démontage ultérieur. C'est tout simplement une colle Epoxy à 2 composants, à prise rapide. Ce bi-composant est très utilisé en slalom. Mais pas par tous, comme toujours, chacun a sa préférence et ses habitudes.

En course en ligne par exemple, beaucoup de kayakistes et de céistes utilisent de la colle à chaud. Avantage de la colle à chaud : la pagaie est très facile à démancher si on n’est pas sûr de l’angle à mettre ou alors si on compte changer de manche en grandissant. Inconvénient de la colle à chaud : elle se décolle si on laisse traîner sa pagaie au soleil, et les propriétés mécaniques sont moins bonnes que celles de l’Araldite. La colle à chaud peut être utilisée dans certains cas comme pour les pagaies montées par le milieu (avec un manchon central) car dans ce cas la colle n’est pas trop sollicitée.

On exclu ici tout collage de pagaie avec de l’Epoxy standard, car ça ne laisse aucune possibilité de démontage ultérieur. Avec de la résine Expoxy, ce sera définitif, il faudra détruire une des deux pièces pour récupérer l’autre.

En résumé : l'Araldite rapide (celle qui sèche en 5 minutes, ou aussi celle qui sèche en 30sec) est plus souple, et sera plus facile à décoller si nécessaire. Si c'est la première pagaie que vous collez, nous vous conseillons celle qui sèche en 5 minutes (la seringue rouge et blanche), car vous pourrez prendre votre temps. Bonne répartition de la colle : après avoir placé la colle et emmanché la pagaie, faites ressortir et re-rentrer les pales quelques fois, tout en tournant légèrement le manche à chaque fois (en veillant à bien revenir au bon angle initial que vous voulez). La répartition de la colle sera meilleure.

* Voici une discussion technique sur un forum de kayak qui résume bien le choix et l'utilisation de la colle dans l'assemblage d'une pagaie : http://www.eauxvives.org/forum/topic-t23004.html

 

Le séchage : 

Attention à bien respecter le temps de séchage (et d'ailleurs à plutôt le surestimer), même si vous mourrez d’envie d'utiliser votre nouveau jouet tout de suite. Mieux vaut attendre davantage, que d'avoir tout à refaire si la colle n'a pas eu le temps de sécher entièrement et que vos pales tournent, car il faudra alors tout recommencer.